L'impression numérique

    La technologie numérique a eu ces dernières années une influence capitale sur le design textile : elle offre une liberté jusqu’alors inconnue dans la création de motifs. En effet, le processus de création est de plus en plus basé sur ordinateur, tout en autorisant une démarche interdisciplinaire. Le designer textile peut ainsi photographier, dessiner et peindre, avant de se tourner vers les logiciels de création visuelle, pour enfin combiner, retravailler, déformer ou améliorer les différents éléments en sa possession. Les couleurs et leur nombre ne sont plus limités, et les possibilités d’effets de matière et de relief sont immenses.

Auparavant, les divers procédés d’impression textile nécessitaient systématiquement une séparation de couleurs, et l’impression de celles-ci individuellement via des techniques comme l’impression au rouleau, au cadre, ou la sérigraphie. Si ces techniques restent encore utilisées aujourd’hui, elles ne le sont que dans des cas particuliers : pour une grande production ou lorsque peu de couleurs sont nécessaires.

L'équipe LINDEBRINGHS fait partie de cette génération de designers qui a toujours connu la liberté de création qu’offrent les nouvelles technologies. Cette manière de travailler est un réel avantage aujourd’hui : elle donne en effet la possibilité de simuler nos créations sur toutes sortes de supports.
Du papier peint aux lampes de chevet, des draps jusqu’à de jolies robes d’été, le champ des possibles est sans limites, et vous le découvrirez bien assez tôt !
Enfin, l’impression numérique est plus respectueuse de l’environnement que les autres procédés. Cette méthode produit en effet moins de déchets, et les colorants se fixent mieux sur la fibre, ce qui les empêchent de partir au lavage. Diminuant au passage leur impact environnemental.
D’autre part, la possibilité qu’offre l’impression numérique de créer des tirages courts, personnalisés et rapides, permet à une industrie européenne de la mode souvent pressée de faire produire à nouveau à proximité, ce qui est aussi une bonne nouvelle pour la planète.